Operations spécifiques
Forêts : Le REDD+ en chantier au PNDP

Actualité mise à jour le 27 Oct. 2017 à 10:34:54

-

Publié initialement le 27 Oct. 2017


1462
Forêts : Le REDD+ en chantier au PNDP

L’hôtel Azur à Yaoundé a servi de cadre, le 01 aout 2013, à l’atelier de présentation du rapport provisoire de l’étude de faisabilité sur la composante REDD+ à mettre en oeuvre dans le cadre du PNDP II. La composante REDD+ du PNDP II a pour finalité de contribuer à la stratégie nationale REDD+ pilotée par le MINEPDED.

D’une durée de 30 mois, dotée d’un budget prévisionnel de 03 millions d’euros et orientée vers des communes pilotes, elle a pour objectif global d’enrayer efficacement et sur une zone donnée et délimitée, les dynamiques de déforestation et/ou de dégradation forestière afin de valoriser sur les marchés du carbone, par rapport à un scénario de référence estimé, un évitement d’émissions de CO2 mesuré, contrôlé et validé.

En rappel, le REDD+ se définit comme la Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation forestière, incluant la conservation, la gestion forestière durable et l’augmentation des stocks de carbone forestier. C’est un mécanisme international qui propose de rémunérer les pays en voie de développement pour leurs efforts dans la lutte contre la déforestation et la dégradation forestière sur une base volontaire.

En ouvrant l’atelier de présentation du rapport provisoire de l’étude réalisée par le cabinet ONF International, la Coordinatrice du PNDP, Mme Nga Marie Madeleine, a émis, aux participants, le vœu de voir le rapport enrichit par leurs remarques, questions, suggestions afin que le rapport final permette la mise en œuvre efficace et efficiente de cette activité importante pour le PNDP en particulier, et qui rentre en droite ligne des préoccupations du Chef de l’Etat.

Apres la présentation générale du rapport provisoire, les participants, représentants les ministères, les partenaires techniques et financiers et la société civile, ont apporté du grain à moudre aux consultants tant leurs interventions ont été diverses, multiples, pertinentes et non exhaustives. L’AFD, représentée par la chargée de projets Mme ONANINA, fera de nombreuses remarques et suggestions ouvrant le champ à des échanges cordiaux et constructifs.

En refermant les travaux, au nom de madame la Coordinatrice du PNDP, Mr Alphonse Boyogueno, responsable national Suivi évaluation du PNDP, qu’assistait Mr Georges Nkami, responsable national socio-environnementaliste du PNDP, s’est félicité de la qualité des échanges dont la richesse et la densité ont fait oublier le temps qui passait.

Il a invité les consultants de ONF International, messieurs Pascal Cuny et Fridolin Tegantchouang à intégrer les principales recommandations avec entre autres, la nécessité de bien développer la synergie qu’il aurait avec d’autres projets en cours ; la proposition d’actions d’accompagnement à mettre en place après la fin du projet en 2016 ; la clarification de la méthode d’identification des besoins de renforcement des capacités. Rendez-vous a été pris pour le 05 aout 2013, date de la publication du rapport final.

Laissez un commentaire
Aucune réaction