Guichet performance du PNDP : les meilleures communes récompensées

Actualité mise à jour le 08 Nov. 2018

-

Publié initialement le 02 Nov. 2018


946
Guichet performance du PNDP : les meilleures communes récompensées

Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) a présidé le 31 octobre 2018, au hilton hôtel de Yaoundé, la cérémonie de remise des primes aux lauréats de la 2e édition.

30 communes en tout ont été primées, ce 31 octobre 2018, à l’occasion de la cérémonie de remise des primes aux communes lauréates. Pour la prime de la performance, d’un montant de 50 000 000 FCFA, on retrouve les communes de Guéme et Tokombéré à l’Extrême-Nord, Pitoa et Baschéo au Nord, Djohong et Ngaoundal dans l’Adamaoua, Angossas et Bertoua 1er à l’Est, Bamendjou et Kekemà l’Ouest, Dibombari et Ndom au Littoral, Tombel et Tiko au Sud-Ouest, Elak-Oku et Kumbo au Nord-Ouest, Soa et Obala au Centre, Zoetele et Djoum. 10 communes reçoivent la prime de la meilleure progressivité, d’un montant de 25 000 000 FCFA, en récompense aux sauts qualitatifs effectués entre l’édition 2017 et 2018. Les primes ainsi remises vont servir exclusivement, toujours avec l’accompagnement du PNDP, à réaliser dans ces communes, des projets issus des Plans Communaux de Développement (PCD).

La sélection s’est faite au terme d’un processus rigoureux, sous la houlette de David ABOUEM

A TCHOYI, président du Comité national de sélection du Guichet performance. Il a été assisté dans cette tâche par une équipe plurielle, venant de diverses administrations dont le FEICOM et le MINFI, pour ne citer que ceux-là. La gestion budgétaire et comptable, la gouvernance et la transparence, ainsi que l’appropriation de l’approche participative du PNDP, sont les grands domaines auxquels étaient adossés les critères de sélection préalablement définis et partagés avec les communes. Il s’agit, entre autres, du dépôt régulier des états financiers de la commune aux institutions habilitées (Trésor, Chambre des comptes), à la mise en œuvre des solutions endogènes dans les villages, en passant par la vérification des mécanismes d’entretien et de maintenance des ouvrages, le fonctionnement du Comité technique communal de suivi de la mise en œuvre du PCD et du BIP, la diffusion du budget communal et du compte administratif auprès des populations bénéficiaires.

 

La cérémonie était présidée par Alamine Ousmane Mey, MINEPAT, en présence de Georges Elanga Obam et Issa Tchiroma Bakary, respectivement ministres de la Décentralisation et du Développement Local d’une part, de la Communication d’autre part. Non sans oublier Paul NASERI BEA, gouverneur de la région du Centre, Gilles Thibault, ambassadeur de France, Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la Banque Mondiale au Cameroun, Marc ATEBA OMBALA, président de la Chambre des comptes de la cour suprême, Emile Andze Andze, président national de l’association des Communes et villes unies du Cameroun.

Présence fort remarquée également de nombreuses personnalités venues, en tant qu’élites soutenir les communes lauréates. L’appel à un engagement toujours plus constant, de la part des communes, est revenu dans les principales allocutions du MINEPAT et de la directrice des opérations de la Banque mondiale. Ceci pour une édition 2019 davantage courue et compétitive.  Au total, c’est 1 250 000 FCFA qui ont été remis aux communes pour continuer à accélérer le développement local.
Laissez un commentaire
Aucune réaction