Distinction. Marie Madeleine Nga décorée par la France

Actualité mise à jour le 03 Avril 2024

-

Publié initialement le 03 Avril 2024


275
Distinction. Marie Madeleine Nga décorée par la France
 « Quiconque a été sensibilisé aux enjeux du développement local au Cameroun, connait le nom de Madame Marie Madeleine Nga. ». C’est par ces mots que l’Ambassadeur de France au Cameroun, S.E. Thierry marchand, a commencé son propos sur le pupitre de la salle de cérémonie de la Résidence de France, le 07 mars dernier. Avec solennité, le diplomate français a dressé, pendant environ sept minutes, le parcours fort éloquent de celle que ses collaborateurs appellent affectueusement « la Maman » et qui, à l’en croire, est « un peu la mère d’un processus vertueux résolument engagé dans la recherche de l’inclusivité qu’est le PNDP au Cameroun », a-t-il soutenu. Le plénipotentiaire français s’est également penché, pour s’en féliciter, sur « le sincère ancrage dans les territoires, dans les terroirs et l’ouverture au monde » de cette ingénieure agronome originaire d’Obala, dans la région du Centre du Cameroun. A sa suite, le Secrétaire d’Etat, le Grand Chancelier de l’Ordre National du Mérite, le Général François Lecointre, tout sourire, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du Coordonnateur national du PNDP, visiblement émue. Pour lui, Marie Madeleine Nga est « celle qui incarne l’efficacité de la fraternité entre la France et le Cameroun ». Devant une constellation de personnalités dont les Ministres de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, des Finances, du Travail et de la Sécurité sociale et le Ministre délégué à la Présidence chargé des Marchés Publics,  respectivement Alamine Ousmane Mey, Louis Paul Motaze, Grégoire Owona et Ibrahim Talba Mala qu’entouraient, entre autres, la Directrice de l’Agence française de développement, Virginie Dago ou encore l’ancien Ministre et actuel membre de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, David Abouem A Tchoyi, le Général d’armée François Lecointre a décerné à l’heureuse récipiendaire, au nom du Président de la République française, la distinction de Chevalier de l’Ordre National du Mérite.                                                                            
                                       
Ode à l’amitié franco-camerounaise                                  
                                            
Ce qu’il faut retenir de l’allocution de l’Ambassadeur de France au Cameroun à l'occasion de cette cérémonie, c’est que le PNDP a permis, à travers l’instrument financier qu’est le C2D (Contrat de désendettement et de développement), depuis 2006 dans les dix régions du Cameroun, de promouvoir le développement local, rural et urbain inclusif dans notre pays. « Cet outil a aussi permis de scolariser des milliers d’enfants camerounais, grâce à la construction de salles de classe, de faciliter l’accès aux soins de plus de 400 000 personnes grâce à la construction de centres de santé, d’améliorer les revenus des populations et les recettes fiscales des communes avec la construction des marchés », a ajouté le diplomate français. De ce fait, Marie Madeleine Nga, grâce à son doigté managérial, joue une partition importante dans « la réflexion sur les modalités d’appropriation et de pérennisation des acquis du PNDP, promis dans le cadre du 3ème C2D », s’est réjoui l’Ambassadeur de France au Cameroun. A l’évidence, les deux personnalités françaises ayant coprésidé cette cérémonie sont unanimes : le Coordonnateur national du PNDP est un trait d’union étanche et solide de la coopération et de la fraternité entre la France et le Cameroun, dans le secteur de la décentralisation et du développement des territoires. « On peut vouloir être deux pays frères, encore faudrait-il qu’il y ait dans chacun des deux pays, des gens plus actifs que d’autres pour que cette fraternité se concrétise », a notamment souligné avec satisfaction le Grand Chancelier de l’Ordre National du Mérite, le Général François Lecointre.                                 
                                                     
Alignement des planètes                                  
                                      
C’est sans aucun doute un symbole fort. La distinction qu’a reçue le Coordonnateur national du PNDP, Marie Madeleine Nga, intervient la veille de la Journée internationale des droits des femmes. Un clin d’œil complice et bienveillant à toutes ces femmes qui ont mis un point d’honneur à servir la République avec passion et abnégation. En même temps, elle arrive au moment où pour la toute première fois, un Grand Chancelier de la Légion d’Honneur français foule le sol camerounais. Se confiant au micro de la Cameroon Radio Television (CRTV), le Général d’armée François Lecointre a indiqué qu’il est prévu une réunion des Grandes Chancelleries des Ordres Nationaux au Bénin, le printemps prochain. Il avait alors programmé d’effectuer sa visite au Cameroun dans la foulée de son « périple » africain de circonstance. Mais en discutant avec leurs Excellences le Président de la République française, Emmanuel Macron et l’Ambassadeur de France au Cameroun, Thierry Marchand, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux a plutôt été convié à « se rendre spécialement » au pays des Lions Indomptables, « partenaire stratégique de la France », a-t-il révélé. C’est dire qu’à travers le PNDP et son Coordonnateur national, présentée par le Général Lecointre comme un « artisan opiniâtre, décidé, constant du partenariat entre la France et le Cameroun », Paris et Yaoundé ont un nouveau prétexte pour regarder dans la même direction, à savoir le perfectionnement du processus de décentralisation et de développement local au Cameroun.

Laissez un commentaire
Aucune réaction