Extrême-nord : le PNDP renforce les capacités des parties prenantes de l’opération HIMO MINKA

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 28 Mai 2021


225
Extrême-nord : le PNDP renforce les capacités des parties prenantes de l’opération HIMO MINKA

Réunis à Gazawa dans le département du Diamaré, du 26 au 28 mai dernier, les maires bénéficiaires des 23 projets sur financement HIMO MINKA, le personnel des bureaux d’études retenus et ceux de la Mission de promotion des matériaux locaux (MIPROMALO) ont été briefés et savent désormais quoi faire afin d’assurer le plein succès de cette opération

 

18 municipalités de la région de l’Extrême-nord seront bientôt dotées de 23 nouveaux microprojets, dans le cadre du Projet HIMO MINKA financé par l’Agence Française de Développement. La réalisation de ces ouvrages (pistes agricoles, mares artificielles…) en haute intensité de main d’œuvre nécessite la mobilisation des travailleurs et des acteurs maitrisant le cahier de charges attendues.

Deux jours durant, à l’initiative du PNDP chargée de la mise en œuvre de ce projet, les maires des communes bénéficiaires, les personnels des bureaux d’études sélectionnés et ceux de la MIPROMALO ont assisté à l’hôtel de ville de Gazawa à un atelier organisé à leur intention.

L’objectif étant de « procéder à la maturation des projets communaux, d’harmoniser la compréhension du processus et surtout de clarifier les rôles de chacun des acteurs impliqués dans le processus » relève Charles Boubé, le Spécialiste en Passation des Marchés du PNDP, représentant, Marie Madeleine NGA, le Coordonnateur National.

Les maires seront ainsi chargés de faciliter l’introduction des bureaux d’études (BET) auprès des autorités et communautés bénéficiaires, pendant que les personnels des BET et les Cadres Chargés de Développement des communes, assureront le processus de maturation des projets.  La suite du processus prévoit des échanges avec les BET sur l’évaluation quantitative et financières des projets retenus, des échanges sur les livrables de la maturation des projets attendus, la visite de terrain autour de deux projets HIMO fonctionnels, l’examen et l’harmonisation des chronogrammes des BET et l’examen et la validation de la conformité des équipes des BET.

En rappel, l’opération HIMO du PNDP est rendue à sa troisième phase dans la région de l’Extrême-nord. La première, mise en œuvre dans six communes, a été financé sur fonds du contrat de désendettement et de développement (C2D) ; la deuxième phase s’est étendue à 20 communes sur financement du fonds fiduciaires d’urgence de l’Union Européenne, dont la gestion é été déléguée à l’AFD.
Laissez un commentaire
Aucune réaction