Infrastructures : regards et visions convergentes

Actualité mise à jour le 03 Avril 2020

-

Publié initialement le 03 Avril 2020


365
Infrastructures : regards et visions convergentes

Regards et visions convergentes

L’atelier qui s'est déroulé ce 18 mars 2020, à l’hôtel Azur de Yaoundé, permet d’harmoniser les normes de réalisations des ouvrages communautaires, en synergie avec les administrations sectorielles

La rencontre organisée par le PNDP a pour objectif de vulgariser, faire une large diffusion, en vue d’une bonne appropriation, et des nouveaux plans types des ouvrages communautaires. Il s’agit d’une démarche constante d’amélioration des plans types et référentiels des ouvrages. Cela participe d’une démarche concertée dans la réalisation des infrastructures (élevage, éducation, santé, eau, etc.) au sein et pour le compte des communes.

Le Programme a donc pris l’initiative, en collaboration avec certains ministères sectoriels (MINADER, MINEDUB, MINJEC, MINSANTE, MINCOMMERCE, MINEPIA, MINEE, MINESEC etc), de mettre Ă  la disposition des communes des plans types revus et harmonisĂ©s des ouvrages communautaires. Selon Marie Madeleine NGA, Coordonnateur national du PNDP, « la disponibilitĂ© de ces plans est d’autant plus importante que toutes les communes ne disposent pas toujours de l’expertise technique nĂ©cessaire Â».

En effet, pour chaque infrastructure, il est important, avant sa rĂ©alisation, de disposer d’un plan type qui dĂ©finit les règles et normes de construction Ă  respecter. Qu’il s’agisse du secteur de l’eau et de l’énergie (forages, adduction d’eau) ; de la santĂ© (Centre de santĂ©, incinĂ©rateur, logement personnel) ; de l’agriculture (Aire de sĂ©chage, magasin de stockage) ; de l’élevage, pĂŞches et industries animales (Abattoir, forage pastoral ; parc vaccinogène) ; de l’éducation (salle de classe, blocs latrines) ; chacun des ouvrages ci-dessus citĂ©, dont la liste n’est pas exhaustive, obĂ©it Ă  des règles et normes de construction spĂ©cifiques.

Pour rappel, les échanges sur l’harmonisation des Plans types ont débuté en 2014, permettant ainsi de disposer, en 2016, d’une version initiale desdits Plans types sectoriels qui a été diffusée et harmonisée au niveau des régions pour qu’elles en prennent connaissance et déduisent d’éventuelles observations pour l’amélioration des référentiels. Les insuffisances constatées, notamment l’arrimage de ces derniers aux préoccupations des personnes à mobilité réduite et au respect des spécificités du genre, ont permis une prise en compte lors d’une rencontre régionale et nationale de consolidation.

Au final, ce sont donc 522 plans et 54 ouvrages qui ont Ă©tĂ© mis Ă  jour. Comme l’explique Mme NGA « afin de les rendre exĂ©cutables sur le terrain, il a fallu les revĂŞtir du sceau des administrations sectorielles concernĂ©es Â».

 

Laissez un commentaire
Aucune réaction