PTBA 2019! On évalue le premier semestre

Actualité mise à jour le 09 Sept. 2019

-

Publié initialement le 08 Sept. 2019


365
PTBA 2019! On évalue le premier semestre
Trois en un. Depuis lundi 2 septembre 2019, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) tient trois ateliers en continu à Dschang (Menoua), dans la région de l’Ouest. Des travaux qui ont lieu trois mois après la revue à mi-parcours du PNDP 3, effectuée par la banque mondiale, "revue à mis parcours".
Dimanche 8 septembre 2019, la première phase s’achève avec une retraite consacrée au bilan du premier semestre de l’année. Les dix cellules régionales (CRC) et la Cellule Nationale de Coordination (CNC) réunies dans la ville Universitaire apprécient depuis lundi le niveau cumulé des réalisations physique et financière de la troisième phase du Programme, en vue de garantir la poursuite harmonieuse de sa mise en œuvre, notamment dans la perspective de l’achèvement des opérations spécifiques et des activités classiques sur financement IDA 3. 70 cadres du programme étaient concernées par l’exercice.
Dès lundi 9 septembre, ils seront moins d’une cinquantaine, des CRC et de la CNC à poursuivre les travaux à Dschang. Cette fois, ce sera pour préparer le démarrage effectif des activités sur financement IDA 18. Le guichet-réfugiés de la Banque mondiale dont la mise en vigueur a été obtenue le 18 juin dernier. Les financements de IDA 18 sont affectés à quatre régions (l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua et l’Est), où de nombreux Nigérians et Centrafricains ont trouvé refuge suite aux exactions de Boko Haram et des bandes armées en République Centrafricaine. Ainsi, pendant deux jours, les coordonnateurs régionaux de l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua et l’Est vont présenter à la CNC les projections élaborées pour appuyer les communes de ces régions qui font face à cet afflux de réfugiés.
La dernière phase de cet intense programme s’enclenchera mercredi 11 septembre avec l’élaboration d’une note conceptuelle en vue du financement du plan d’urgence lié à la situation sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest. Ne sont concernés qu’une dizaine de responsables de la CNC. Au bout de ces deux semaines de travaux, le PNDP compte amorcer les derniers mois de l’année en toute sérénité. Avec à l’horizon, l’organisation en novembre prochain du Plan de travail budget annuel de 2020. 



Laissez un commentaire
Aucune réaction