PROJET HIMO-MINKA-PNDP : le PNDP forme les bureaux d’études

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 17 Nov. 2020


87
PROJET HIMO-MINKA-PNDP : le PNDP forme les bureaux d’études

Les capacités des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des projets à haute intensité de main d’œuvre ont été considérablement renforcées dans la ville de Maroua du 04 au 09 novembre 2020.

Ingénieurs de marchés, Cadres communaux de développement, bureaux d’études et responsables sectoriels des communes de la région de l’Extrême-nord sélectionnées sont désormais mieux outillés sur les mécanismes de mise en œuvre de l’opération HIMO qui entre dans sa troisième phase trois. Financée par l’Agence Française de Développement, à travers l’initiative dénommée MINKA-KOURI, cette opération vise, entre autres, à renforcer la cohésion sociale en atténuant les facteurs de vulnérabilités liés à l’insécurité. Le projet devrait permettre la réalisation des pistes rurales, des mares artificielles, de bâtiments.

L’exécution de ces tâches s’appuie fortement sur la main d’œuvre locale, selon le principe de tout projet HIMO qui utilise prioritairement et en grande partie la ressource humaine en lieu et place des engins. Compte tenu de la complexité des projets qui seront réalisés dans les 25 communes de la Région de l’extrême-Nord sélectionnées pour cette phase, il s’est avéré judicieux de regrouper tous les acteurs, dont les Bureaux d’Etudes Techniques (BET) qui auront déjà la charge de réaliser les études de Faisabilité Technique et Environnementale (EFTE) et de rentabilité économique, ainsi que le contrôle et la surveillance des travaux. Afin de permettre à chacun de bien jouer son rôle, cet atelier a édifié les participants sur les généralités de l’approche HIMO et ses spécificités dans le cadre du PNDP ; la maturation des projets au PNDP ; la réponse à une demande de proposition HIMO ;  la gestion d'entreprise ; la gestion des chantiers HIMO ; le suivi et contrôle des travaux HIMO ; la prise en compte des aspects sociaux et environnementaux et les violences basées sur le genre ; les contraintes et exigences de l’Opération HIMO III.. Les 7 BET présélectionnés, les 19 délégués départementaux présents, ainsi que les Cadres communaux de développement des 18 communes de la première vague invitée repartent avec satisfaites et prêtes à affronter les défis imminents des phases d’exécution qui vont suivre, selon le chronogramme du projet HIMO.

Laissez un commentaire
Aucune réaction