L’expérience du PNDP nourrit la science

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 31 Oct. 2020


129
L’expérience du PNDP nourrit la science

Décentralisation

L’expérience du PNDP nourrit la science

C’est à la faveur du symposium international sur la décentralisation qui s’est tenu, du 28 au 30 octobre 2020 au campus principal de l’université de Dschang. Occasion pour les universitaires, élus locaux et citoyens de fertiliser la démarche scientifique grâce aux données empiriques, notamment celle du PNDP.

« L’âme de la décentralisation réside dans la participation citoyenne ». Morceau choisi de l’intervention dense de Marie Madeleine NGA, Coordonnateur national du PNDP à l’ouverture du colloque international sur la décentralisation le 28 octobre à l’université de Dschang. C’était en présence du Recteur, Roger Tsafack NANFOSSO, du Directeur du FEICOM, Philippe Camille AKOA, du préfet de la Menoua, Godlive MBOKE NTUA des doyens de facultés, enseignants et participants venus des 10 régions.

Au cours de ce grand banquet scientifique autour du thème : « regards croisés sur le processus de décentralisation en Afrique », les participants venus de plusieurs pays, les chercheurs, élus locaux et entités engagés dans le champ de la décentralisation ont fait le tour de la question pendant trois jours.

Le PNDP a pris une part très active, en tant qu’exposant, discutant ou participant, aux 16 travaux en ateliers prévus à l’occasion de ce colloque. Son action et son déploiement ont été explorés, questionnés et discutés à l’aune de la théorie scientifique. A chaque fois, sa forte expérience dans le développement participatif a permis d’accroître la connaissance sur les actifs, de défaire les nœuds d’incompréhensions et de faire du benchmarking. Comme le dira Nyambi Dikosso III, directeur de la solidarité nationale et du développement social au ministère des Affaires sociales. « Son atout maître est sa démarche participative. ». Il relevait ainsi l’action du Programme, à travers le Plan de développement des peuples pygmées dans les régions du Centre, de l’Est et du Sud du pays.

L’exercice aura aussi donner au Pndp de recueillir les propositions, avis et suggestions d’améliorations, pour affermir sa démarche, tant dans les ateliers que sur le stand déployé à l’occasion et qui aura reçu de nombreux visiteurs.

Au rang des propositions, on retrouve celle du sociologue Claude Abé qui suggère que les supports radiophoniques créés à travers le projet radios communautaire du PNDP, soient mises à contribution afin « d’activer la dynamique sociale en milieu rural, afin que ces populations sortent de l’assistanat ».

Des débats enrichissants en somme dont la synthèse des travaux, présentée par le professeur Chicot Eboue, fait ressortir, émet le vœu, entre autres recommandations, la pérennisation du PNDP.

 

 

Laissez un commentaire
Aucune réaction