Les personnels des radios et les comités de gestion formés

Actualité mise à jour le 11 Mai 2018

-

Publié initialement le 11 Mai 2018


322
Les personnels des radios et les comités de gestion formés

« La radio communautaire est un des outils les plus promoteurs du développement
communautaire ». Cette citation tirée du manuel des radios communautaires de l’Unesco, révèle la place, l’importance et la portée de cet outil
à l’utilité avérée, mais à la délicatesse et la sensibilité établies. C’est pour forger les esprits et asseoir les connaissances utiles au fonctionnement harmonieux, efficace et efficient des radios communautaires, que Le PNDP a réuni une centaine de participants, personnels de radios et membres des comités de gestion, du 29 avril au 04 mai 2018 à l’Evêché d’Edéa, pour une formation dans le cadre du Projet Radios communautaires financé sur fonds C2D. La cérémonie officielle a été présidée, au nom du Préfet du département de la Sanaga-Maritime, par le 1er adjoint préfectoral, qu’assistaient entre autres, le Coordonnateur National du PNDP et l’Evêque du Diocèse d’Edéa.

Pendant près d’une semaine, la Voix du Mont Djim (Galim-Tignère), la Voix de la Plaine (Magba), la Radio Mebouguewa (Atok), la Radio Mboanz (Angossas), la Radio Nkul Endom (Endom), la Radio Tingling (Pitoa), la Radio Mahol Ma Messondo (Messondo) et la Radio Nku Nnam (Olamze) ont été ‘’délocalisés’’ à Edéa le temps d’un renforcement des capacités efficient, durable et pérenne. Chaque radio était représentée par son chef de chaîne et 05 animateurs et techniciens, ainsi que trois membres du Comité de gestion. A leurs côtés, on retrouvait les points focaux communication des 08 communes d’implantations des radios réhabilitées dans le cadre de ce Projet, mais également les chargés de communication des Programmes d’Appui à la Formation Professionnelle (AFOP) et d'Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales (ACEFA). Deux Programmes financés par l'Agence Française de Développement (AFD), sur fonds du Contrat Désendettement et Développement (C2D), qui sont parties prenantes à la convention de partenariat pour la production et la diffusion de programmes radiophoniques sur le développement, dans le cadre de ce projet. 

Le projet radios communautaires du PNDP, a permis la réhabilitation de 08 radios et la création de 12 autres, pour le compte des communes, dans les 10 régions. Le Sud-Ouest et le Nord-Ouest bénéficient des radios Twin Lakes Community Radio à Bangem, Voice of Nony à Nkor, Alou Community radio et Wum Community. Celles-ci ont été formés sur le même modèle une semaine avant la rencontre d’Edéa. Pour garantir la durabilité de ces importants outils au service du développement, deux sessions de formations ont été envisagées dans le cadre du projet. La première s’est tenue au mois de décembre sur l’ensemble des sites des 12 radios créées et des 08 réhabilitées. Pour ces dernières, il s’agit des radios communautaires réhabilitées de Tchatibali, Labar et Maga (Extrême-Nord), FM Demsa de Gaschiga (Nord), Dang University radio (Adamaoua), Radio Mbang (Est), Dschang University radio (Ouest) et Radio Maria (Littoral). Les capacités des acteurs ont été renforcées dans la production et l’animation des programmes radiophoniques, l’entretien des équipements et bien d’autres thématiques qui vont permettre à ces radios de jouer pleinement leur rôle « d’amplificateur des efforts de développement des populations rurales et des couches défavorisées ». Les studios de Radio Maria, partenaire du PNDP, ont été ouverts aux participants pour les exercices pratiques. S’agissant des Comités de gestion, ils repartent avec une meilleure compréhension de la nécessité pour la radio d’être portée par la communauté pour garantir sa pérennité.

Laissez un commentaire
Aucune réaction